Publication du rapport sur la prise d’otages au sein de la Prison de Kaohsiung

Le Ministère de la Justice a publié ce vendredi un premier rapport d’enquête sur la prise d’otages à la prison de Kaohsiung mercredi, qui s’est terminée au petit matin jeudi par la mort par suicide des 6 forcenés.

Photo: CNA

TAIPEI 臺北 – Le rapport pointe plusieurs manquements dans la gestion de l’incident et en appelle à une amélioration de la sécurité, et à une gestion plus rigoureuse des médias. Le Ministère (MOJ 中華民國法務部), dans le rapport publié ce vendredi après-midi, désire cependant revenir plus en détail sur ce qui a permis à 6 prisonniers de prendre facilement en otage des membres du personnel de la prison. Le MOJ indique qu’un rapport séparé sur les actions à prendre notamment contre certains membres du personnel pour manquement à des règles basiques de sécurité sera publié dès la semaine prochaine.

Ainsi, le rapport revient sur des failles dans le système de sécurité, notamment à l’armurerie de la prison, un manque de surveillance vidéo qui aurait pu filmer plus facilement ce qui se passait, ainsi qu’une pauvre implication du personnel de sécurité.

D’autres problèmes ont également été découverts quant à la gestion des médias à l’extérieur, qui n’ont pas été inquiétés quand ils ont utilisé des drones pour filmer la prison, et alors que personnes à la prison n’était capable de canaliser le flux d’information qui sortait vers l’extérieur, précise le communiqué.

De plus, le MOJ a découvert qu’il était facile pour les prisonniers de faire introduire des objets classiquement interdits dans une prison, du fait que les contrôles de surveillance ne sont pas correctement effectués. C’est avec des ciseaux et des barres métalliques, que les six prisonniers ont neutralisé les gardes en poste devant l’armurerie pour ensuite s’emparer de fusils d’assaut et de pistolets.

Le rapport indique également que les contrôles n’ont pas détecté que ces six prisonniers faisaient semblant d’être malades pour être placés ensemble à l’infirmerie, afin de recevoir des soins.

L’Agence de Correction des Peines Pénitentiaires, note en conclusion de ce rapport conjoint, que la prison de Kaohsiung, possédant pourtant un Quartier de Haute Sécurité, n’est pas assez équipée ni formée pour gérer ce genre de population ultra-violente et aguerrie, ayant souvent été condamnée à des peines lourdes pour des crimes très graves •

Jonathan Chang 張水國

Vous pourriez aussi lire ...

1207-01

Attention aux pluies torrentielles dans le Centre et le Sud du pays

Photo: Kaohsiung ce lundi matin – CNA TAIPEI 臺北 – Le Bureau Central de la …

Loading Facebook Comments ...